Critique

 

La danseuse (Stéphanie di Giusto)

note: 4Avant-gardiste Loïe Fuller Laurence - 25 octobre 2017

On connaît un peu Isadora Duncan, mais un peu moins celle qui la précéda dans les prémices de la danse contemporaine à la Belle Epoque. Une artiste entièrement vouée à son art, mue par une créativité obsessionnelle, capable de sacrifier son corps au nom de l'esthétisme.